Proposition 5

3.2.1. Eveil et ouverture aux langues

Parmi les activités novatrices proposées, il convient de souligner en premier lieu le concept d’éveil et d’ouverture aux langues. Cette approche, qui ne concerne pas particulièrement les langues 2 ou 3, consiste en une découverte de la richesse linguistique et culturelle du monde qui entoure l’élève.

L’objectif prioritaire est bien le développement d’une sensibilité et d’un intérêt concernant les langues et les phénomènes linguistiques en général. La curiosité des élèves est ainsi stimulée, leur horizon s’élargit en leur permettant de se familiariser avec la diversité linguistique et culturelle, souvent présente déjà dans leur environnement immédiat. Cela favorise à la fois le développement d’une conscience linguistique et d’une plus grande ouverture aux autres par l’approche des langues. Cette façon d’appréhender les langues au travers de leur fonctionnement a pour intention d’aboutir à un apprentissage facilité des langues étrangères mais aussi, indirectement et par contrecoup, de la langue maternelle.

Le projet JANUA LINGUARUM (JALING), qui fait partie du programme d’activités proposé par le Centre européen des langues vivantes (CELV), à Graz, s’inscrit dans le droit fil des efforts du Conseil de l’Europe. Ce dernier oeuvre pour une ouverture au plurilinguisme et au pluriculturalisme de ses Etats membres, notamment dans le cadre du projet EVLANG qui a permis de développer un ensemble de scénarios expérimentés et validés dans divers contextes éducatifs, comprenant des supports didactiques. Ainsi les capacités construites par les élèves dans le cadre de ces activités d’éveil aux langues ont été mieux identifiées, qu’il s’agisse de connaissances, de compétences ou d’attitudes.

La Suisse romande a fait oeuvre de pionnière en développant et introduisant les activités EOLE dont le projet JALING s’est largement inspiré. Ce nouveau moyen paru en 2003 est utilisé dans tous les cantons romands, sauf Fribourg où il est en phase d’introduction. Tous les enseignants de l’EE à la 6P ont l’obligation de participer à un après-midi de formation entre 2008 et 2010. La généralisation de ces moyens est prévue pour l’année scolaire 2010/2011.

Dans la partie alémanique, les moyens sont encore à élaborer ou à trouver sur le marché de l’édition, mais il apparaît que les activités d’éveil et d’ouverture aux langues figurent au rang des priorités.

 

  • Favoriser l’ouverture aux langues de l’école enfantine à la 6P.
  • A cette fin, généraliser l’utilisation des moyens EOLE dès 2010 dans la partie francophone et collaborer au développement des moyens ELBE dans la partie alémanique.
  • Mettre en oeuvre les dispositifs nécessaires d’information et de formation des enseignants.