Proposition 2

3.1.2. Echanges scolaires linguistiques

Dans des situations d’échange variées, les élèves peuvent appliquer et améliorer leurs connaissances et compétences. Le contact personnel peut permettre d’enraciner la motivation à apprendre une langue étrangère et étendre simultanément les connaissances interculturelles. Les échanges favorisent chez les élèves des dispositions importantes, telles que :

  • envisager l’amélioration des compétences acquises ;
  • concevoir l’apprentissage des langues comme un processus qui dure toute la vie ;
  • découvrir d’autres cultures.

Une multitude de formes de contact sont possibles en fonction de l’âge et du degré de scolarité:

  • contact à distance par différentes formes de courrier ;
  • visites et rencontres : par classes, par demi-classes, individuellement, par rotation (à tour de rôle, des élèves passent de quelques leçons à une semaine, par exemple, dans la classe de leurs partenaires et dans leur famille et vivent ainsi une période d’immersion totale) ;
  • échanges de vacances (bain linguistique intense en dehors du cadre scolaire) comprenant un soutien financier;
  • échanges de longue durée durant lesquelles les élèves, en priorité ceux de 8e et 9e degrés, peuvent fréquenter une école de l’autre langue.

Le bureau cantonal de coordination des échanges recense les activités, les coordonne et les soutient au plan financier et organisationnel ; il conseille et encourage les personnes concernées.

 

  • Promouvoir et intensifier les échanges linguistiques tout au long de la scolarité obligatoire.