Proposition 7

3.2.3. Portfolio européen des langues (PEL) : inventaire des compétences et expériences

La définition et l’inventaire des compétences en langues s’établissent selon les critères du Cadre européen commun de référence des langues qui a permis le développement du Portfolio européen des langues (PEL) ou plus exactement des portfolios. En effet, plusieurs modèles peuvent être développés par les pays ou régions linguistiques en les adaptant également à l’âge des élèves ou des étudiants. Chaque nouveau modèle développé doit cependant correspondre à des critères précis avant d’être soumis au « Comité de l’Education du Conseil de la Coopération Culturelle » qui ne donne son accréditation que si le projet est conforme aux lignes directrices et principes européens agréés.

Le PEL est donc un projet du Conseil de l’Europe. Il a été créé pour inviter et encourager les Européens à apprendre d’autres langues en plus de leur première langue (soit langue maternelle, soit langue du lieu) ainsi qu’à découvrir d’autres cultures. Ce portfolio a également pour objectifs de sauvegarder la pluralité linguistique et culturelle en Europe et d’encourager les échanges et la compréhension entre les peuples.

Concrètement, le PEL est un outil permettant de répertorier en permanence ses connaissances de langue ainsi que ses expériences interculturelles personnelles. Il présente les connaissances linguistiques et culturelles de façon claire et comparable sur un plan international. Il incite également à la réflexion sur ses propres apprentissages ainsi qu’à leur amélioration en invitant l’élève ou l’étudiant à planifier les démarches nécessaires.

Le PEL II est une version destinée aux 11-15 ans. Il est actuellement en phase d’expérimentation dans tous les cantons romands et en phase d’introduction dans les classes alémaniques. D’autres versions, le PEL III qui concerne les élèves du secondaire II et le PEL I prévu pour les élèves de 7 à 11 ans ainsi qu’un « Portfolino », adapté aux enfants de 4 à 7 ans, sont également réalisés à ce jour.

Le recours régulier à ce type d’instrument d’autoévaluation, en plus des compétences qu’il atteste, favorise chez l’élève ouverture aux langues et autonomie dans ses apprentissages. Il permet aussi aux élèves migrants de reconnaître et de valider les connaissances qu’ils ont dans leur langue.

 

  • Introduire successivement le PEL II (11-15 ans), puis le PEL I (8-11 ans) selon le calendrier décidé par la CDIP et les régions linguistiques CIIP et NWEDK.